Sandra

Après ma maturité, j’ai fait un stage de design de bijoux chez un grand joaillier et j’ai adoré ça. J’ai donc présenté un dossier pour le concours d’admission aux Arts Appliqués. Vu mon parcours et ma passion pour l’art, je me suis dit que ça allait le faire et que ma candidature ne devrait pas poser de souci. Et là, j’ai reçu une répons négative… Pendant une année, j’ai donc pris des cours supplémentaires de dessin, j’ai mis le paquet en me disant que cette fois serait la bonne, qu’il fallait que ça passe ! Je représente le concours une deuxième fois et… à nouveau recalée. Quand j’ai reçu la lettre de refus, j’ai cassé tout ce que j’avais dans ma chambre, pour moi c’était juste inconcevable que je ne puisse pas avancer dans cette voie. Et là je me suis dit : soit tu es là à rien faire et ta vie s’arrête, soit tu te débrouilles et tu vas chercher ce que tu veux. Alors j’ai pris le bus, je suis allée aux Arts Déco. J’ai vu une classe marquée « dessin de bijoux », j’ai frappé et suis rentrée en plein cours. Le prof m’a regardé et m’a demandé ce que je voulais, alors je lui ai dit : « Écoutez, voilà mon dossier, je sais que je veux faire ça mais ça fait deux fois que votre école me refuse et il faut vous débrouiller pour m’aider parce que je veux rentrer dans votre école ! ». Quand je lui ai montré tout ça, vu ma motivation, il m’a arrangé un rendez-vous avec le doyen. J’ai finalement pu rentrer dans l’école.

Depuis, j’ai la « niaque » dans mon job, j’ai tiré ça de cet évènement là. Et pour moi c’est quelque chose de très important. Avec les jeunes surtout, chaque fois qu’ils font face à un échec, qu’ils se disent que c’est la fin de quelque chose, moi je me dis à chaque fois que c’est une opportunité d’un nouveau départ. C’est devenu ma philosophie de vie.

Sandra, rencontrée à Coworking Society à Morges, où elle développe Bizzy, un objet destiné à aider les parents à gérer le temps d’écrans de leurs enfants

Précédent:

«

Suivant:

»

Autres histoires de Vaudois·es

Dans quelle localité souhaitez-vous vous rendre ?

Quel thème souhaitez-vous explorer ?

Card image Portrait

Nano

« Passé un certain âge, tu commences à avoir envie de vivre un peu différemment. »

Morges

Card image Portrait

Emilie et Jonas

« J’ai l’impression de ne pas vraiment travailler alors qu’on passe tout de même dix heures par jour six jours sur sept, et ça c’est plutôt bon signe ! »

Morges

Card image Portrait

Camille

« S'apprêter à mettre un enfant au monde, c'est une aventure et un voyage fait de joie et de réjouissance mais aussi de questions, d'inconnu. »

Morges

Card image Article

Célia

« Il faut se battre, il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers. Il faut positiver, regarder devant. Au lieu de se plaindre on préfère garder notre énergie pour se projeter dans le futur ! »

Morges

Card image Portrait

Pierre-Antoine

« Avec le temps, certains de mes voisins ont développé une allergie au jazz manouche, du coup je viens jouer dans ce magnifique parc pour ne pas les déranger. »

Morges

Card image Portrait confiné

Caroline

« Ma passion, c’est de rassembler des informations et de connecter les gens entre eux. »

Lausanne

Card image Article

Laura

« Ce moment magique de la rencontre entre une oeuvre et des spectateurs me manque terriblement. Il y a quelque chose qui se passe qu’on ne peut pas définir, c’est au-delà des mots. »

Yens

Card image Portrait

Julien

« Avec plusieurs fractures au niveau du crâne, mon cerveau a été atteint et j’ai dû réapprendre à faire des phrases, à me faire comprendre. »

Morges

Card image Portrait

Alain - La colline sacrée

« Cette colline, elle est un peu sacrée pour moi. »

Éclépens

En partenariat avec :

Des nouveaux portraits inspirants, directement dans votre boîte mail !

1-2x/mois, commencez votre journée de manière inspirante en recevant directement les nouveaux portraits publiés et soyez dans les premiers·ères à partir à la rencontre des Vaudoises et Vaudois !

Nous ne transmettrons en aucun cas votre e-mail à des tiers. Vous pouvez vous dés-inscrire en tout temps en cliquant sur les liens à la fin de chaque e-mail que nous vous envoyons.