Thomas

Après les études, j’ai vite senti que je n’étais pas fait pour étudier. Dans mon premier job, j’étais un peu carriériste ; si mon boss partait, je voulais sa place. C’est assez logique, tu as envie de progresser, de monter les échelons. Ensuite j’ai changé d’employeur et je me suis rendu compte que d’avoir du temps libre et une qualité de vie n’avait pas de prix : des horaires convenables, prendre le temps de voir mes enfants, les voir grandir…

Mon job actuel me permet de toucher à tout et m’offre une liberté dans la façon de travailler en ayant un impact sur l’entreprise et ses employés. Le tout en respectant la balance pro/privé ; c’est génial de pouvoir passer du temps avec ma famille et de participer activement à l’éducation de mes enfants. Avec eux, c’est du donnant-donnant ; les emmener faire du camping, se balader, c’est précieux et ils nous le rendent bien !

Thomas, rencontré au Trend Shop de François Sports

Précédent:

«

Suivant:

»

Autres histoires de Vaudois·es

Dans quelle localité souhaitez-vous vous rendre ?

Quel thème souhaitez-vous explorer ?

Card image Portrait

Zoé

« Il y a bien-sûr parfois des petits moments où le moral n'est pas au top, par exemple après une compétition qui ne s'est pas déroulée comme prévu. Ma plus grande motivation dans ces moments-là, c'est d'analyser ce que j'ai fait de faux et de m'entrainer encore plus là-dessus. »

Villars-sous-Yens

Card image Portrait

Caroline

« Je préfère concrétiser, sécuriser des petites choses sur un modèle d’amélioration continue plutôt que de tout révolutionner du jour au lendemain. »

Morges

Card image Portrait

Julien

« Avec plusieurs fractures au niveau du crâne, mon cerveau a été atteint et j’ai dû réapprendre à faire des phrases, à me faire comprendre. »

Morges

Card image Portrait

Caroline

« Me baigner dans de l’eau si froide m’apporte un bien être énorme. Ca renforce aussi mes défenses immunitaires : depuis que je le fais, je ne suis quasiment plus jamais malade ! »

Morges

Card image Portrait

Amélie

« Quand on parle de réussite, on pense souvent à l’aspect professionnel et au regard des autres, alors qu’au final les critères de notre réussite doivent être fixés par nous-même et personne d’autre. »

La Sarraz

Card image Portrait confiné

Patricia

« Hier, j'ai réussi à ne pas regarder les infos. Ces dernières sont tellement pesantes, spécialement pour les gens de mon âge... »

Morges

Card image Portrait

Thomas

« J’ai changé d’employeur et je me suis rendu compte que d’avoir du temps libre et une qualité de vie n’avait pas de prix ! »

Morges

Card image Article

Célia

« Il faut se battre, il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers. Il faut positiver, regarder devant. Au lieu de se plaindre on préfère garder notre énergie pour se projeter dans le futur ! »

Morges

Card image Portrait

Delphine

« Je fais partie des gens qui pensent que l'histoire qu'ont nos objets nous font du bien au quotidien. Quand on se sent seul ou qu'on a un petit coup de blues, on regarde un objet et cela fait remonter du positif ! »

Lausanne

Avec le soutien de :

Vous êtes une entreprise ?
Made in Vaud cherche des soutiens pour pouvoir se développer.
Retrouvez toutes les informations ici !

Des nouveaux portraits inspirants inédits, directement dans votre boîte mail deux à quatre fois par mois !

Commencez votre semaine de manière inspirante en recevant directement les nouveaux portraits publiés et soyez dans les premiers·ères à partir à la rencontre des Vaudoises et Vaudois !

Nous ne transmettrons en aucun cas votre e-mail à des tiers. Vous pouvez vous dés-inscrire en tout temps en cliquant sur les liens à la fin de chaque e-mail que nous vous envoyons.