Caroline

C’est ma troisième saison de baignade hivernale. Ce qui m’a donné envie de commencer, c’est le challenge. On me disait « allez, viens on va se baigner » mais moi je pensais être trop frileuse et incapable de le faire. Au bout d’un moment j’ai craqué et j’ai tout de suite adoré !

Il y avait un petit groupe de base et de fil en aiguille, de nouvelles personnes s’ajoutent grâce aux connaissances de chacun·e.

Maintenant, on a un groupe WhatsApp avec une trentaine de personnes et quand chacun·e vient, il·elle envoie un message pour avertir les autres.

L’idée c’est simplement de ne pas se baigner tout seul. Déjà pour l’aspect sécurité, pour veiller les uns sur les autres, mais aussi pour le plaisir, car c’est vraiment plus sympa et motivant à plusieurs.

Me baigner dans de l’eau si froide m’apporte un bien être énorme. Ca renforce aussi mes défenses immunitaires : depuis que je le fais, je ne suis quasiment plus jamais malade !

Quand on rentre dans l’eau on tremble de froid, mais après un petit moment le corps s’habitue et on a une sensation de chaleur, même en sortant de l’eau !

Pour les personnes souhaitant s’y mettre, mes deux conseils sont d’y aller progressivement, dès la fin de l’été, ne pas cesser de se baigner au moins une fois par semaine. Et surtout de s’écouter, rentrer progressivement dans l’eau, de ne pas forcer non-plus.

Il y a aussi l’équipement qui peut aider, par exemple avec des chaussons quand il fait vraiment froid.

Caroline

Précédent:

«

Suivant:

»

Autres histoires de Vaudois·es

Dans quelle localité souhaitez-vous vous rendre ?

Quel thème souhaitez-vous explorer ?

Card image Portrait

Laetitia

« Quand on est dans l’ambiance du voyage, je ne sais pas si on est conscient de tout ce que l’on fait. Avec le recul, ça parait un peu fou, trois étudiantes seules dans une aventure pareille, je ne sais pas si on le referait ! »

Penthalaz

Card image Portrait

Emilie et Jonas

« J’ai l’impression de ne pas vraiment travailler alors qu’on passe tout de même dix heures par jour six jours sur sept, et ça c’est plutôt bon signe ! »

Morges

Card image Portrait

Maud

« Quand tu penses à l’immensité du monde, nos petits problèmes du quotidien peuvent paraître assez insignifiants. »

Morges

Card image Portrait

Vincent

«  Une fois on m’a dit « donne et oublie, reçois et souviens-toi », c’est une phrase qui m’a marqué et dont j’essaie de me souvenir au quotidien. »

Morges

Card image Portrait

Dora, Morges

« Si tout le monde prenait la peine et le temps de voir la même chose, il n’y aurait plus de guerre sur la Terre… »

Morges

Card image Portrait

Emre

« Mon challenge, autant professionnel que privé, c’est d’amener du bien dans tout ce que j’entreprends. J’essaie de créer un monde meilleur à l’échelle locale.  »

Morges

Card image Portrait

Fredo

« Ça a été un gros coup dur de voir mon rêve d’être musicien professionnel s’envoler à cause de mon âge. Alors je me suis remis à jouer pour moi, pour le plaisir. Je suis un musicien pas professionnel mais qui s’éclate et c’est ce qui compte ! »

Les Diablerets

Card image Portrait

Pierre-Antoine

« Avec le temps, certains de mes voisins ont développé une allergie au jazz manouche, du coup je viens jouer dans ce magnifique parc pour ne pas les déranger. »

Morges

Card image Portrait

Amélie

« Quand on parle de réussite, on pense souvent à l’aspect professionnel et au regard des autres, alors qu’au final les critères de notre réussite doivent être fixés par nous-même et personne d’autre. »

La Sarraz

En partenariat avec :

Des nouveaux portraits inspirants, directement dans votre boîte mail !

1-2x/mois, commencez votre journée de manière inspirante en recevant directement les nouveaux portraits publiés et soyez dans les premiers·ères à partir à la rencontre des Vaudoises et Vaudois !

Nous ne transmettrons en aucun cas votre e-mail à des tiers. Vous pouvez vous dés-inscrire en tout temps en cliquant sur les liens à la fin de chaque e-mail que nous vous envoyons.