Delphine

Dans mon activité de réaménagement d’intérieur, j’apporte un oeil extérieur pour aider les gens à se ré-approprier leur espace. Ma grande satisfaction, c’est quand les personnes que j’accompagne retrouvent leur autonomie et savent construire un intérieur qu’ils ont réfléchi eux-même, qui les fait se sentir bien.

Pour décorer leur chez-eux, avec les solutions « faciles » de grands magasins de meubles, j’ai l’impression que les gens ont perdu un peu de leur créativité. Par exemple, si vous cherchez quelque chose pour votre salle de bains, votre réflexe sera de vous rendre dans le rayon salles de bains. Alors qu’en fait, en faisant le tour du magasin d’abord, vous trouverez peut-être votre bonheur ailleurs, dans un rayon qui n’a rien à voir mais qui apporte quand-même une solution, qui plus est originale !

Je pense qu’une majorité d’entre-nous tente d’appliquer les formules toutes faites des catalogues, en achetant exactement les mêmes meubles et articles de décoration qu’on leur montre dans les publicités. Résultat, cela ressemble rarement à la photo et on est souvent déçu. Je propose plutôt de voir ces catalogues comme de l’inspiration, pas comme des recettes toutes faites à appliquer pour se sentir bien car cela ne marchera pas.

Ma mission est donc d’accompagner les gens dans cette quête d’autonomie pour qu’ils se sentent bien chez eux en construisant un intérieur qui leur ressemble, et pas comme ce qu’on leur a mis dans la tête.

Pour moi, le rapport aux objets est très important. Je fais partie des personnes qui pensent que les histoires qu’ont nos objets nous font du bien au quotidien. Quand on se sent seul ou qu’on a un petit coup de blues, on regarde un objet associé à des bons souvenirs et cela fait remonter du positif. On peut aussi partager les histoires avec les gens qui viennent chez nous.

J’ai des meubles ayant appartenu à ma grand-mère – heureusement, elle avait très bon goût en matière de design ! – et chaque jour je m’imagine les étapes de vie dont ils ont été témoins. J’ai retrouvé des photos de mon père jouant aux petites voitures sur le banc qui est dans mon salon, alors cela n’est pas juste un meuble, c’est une vrai source de souvenirs heureux.

J’ai grandi dans un environnement qui m’a rendue sensible à l’esthétique. Cela m’a fait réaliser qu’en fait, tout est régi par des « lois ». Il suffit de regarder la nature pour se rendre compte qu’elle ne fait pas pousser les choses n’importe comment. Beaucoup de créations humaines se basent sur ces principes, comme le nombre d’or par exemple. En aménagement d’intérieur, j’essaie d’utiliser ces principes pour aménager les pièces en respectant certaines proportions, en gardant du vide là où il faut, en groupant les teintes de manière harmonieuse… J’utilise ces principes comme des outils, des suggestions, et chacun·e se les approprie à sa manière, dans son état d’esprit du moment.

J’adore surtout le dialogue avec les autres. J’aime réfléchir avec eux, les aider à faire une sorte d’introspection, pour arriver à une solution ensemble.

Je travaille donc sur le design, mais surtout sur l’humain et la recherche de leur autonomie et c’est ça que je préfère !

Delphine, créatrice de Remue-Ménage

Précédent:

«

Suivant:

»

Autres histoires de Vaudois·es

Dans quelle localité souhaitez-vous vous rendre ?

Quel thème souhaitez-vous explorer ?

Card image Portrait

Fredo

« Ça a été un gros coup dur de voir mon rêve d’être musicien professionnel s’envoler à cause de mon âge. Alors je me suis remis à jouer pour moi, pour le plaisir. Je suis un musicien pas professionnel mais qui s’éclate et c’est ce qui compte ! »

Les Diablerets

Card image Portrait

Manu

« Personnellement, je serais pour qu’on mange de la viande et du poisson une fois par semaine, mais qu’il vienne de chez nous et qu’il soit issu de la pêche responsable comme la pratiquent les pêcheurs suisses. C’est sûr que ça a un prix, mais c’est la valeur réelle de ces produits. »

Tolochenaz

Card image Portrait

Thomas

« J’ai changé d’employeur et je me suis rendu compte que d’avoir du temps libre et une qualité de vie n’avait pas de prix ! »

Morges

Card image Portrait

Kewin

« Ce qui me motive à me lever le matin, c’est les gens que je côtoie, de savoir que je vais les voir. »

Morges

Card image Portrait

Emilie et Jonas

« J’ai l’impression de ne pas vraiment travailler alors qu’on passe tout de même dix heures par jour six jours sur sept, et ça c’est plutôt bon signe ! »

Morges

Card image Portrait

Vincent

«  Une fois on m’a dit « donne et oublie, reçois et souviens-toi », c’est une phrase qui m’a marqué et dont j’essaie de me souvenir au quotidien. »

Morges

Card image Article

Jean-Marc

« Le boulot ne me fait pas peur, mon moteur c’est l’adrénaline d’être toujours en mouvement et de tester de nouvelles choses. »

Cossonay

Card image Portrait

Alain - La colline sacrée

« Cette colline, elle est un peu sacrée pour moi. »

Éclépens

Card image Portrait

Amélie

« Quand on parle de réussite, on pense souvent à l’aspect professionnel et au regard des autres, alors qu’au final les critères de notre réussite doivent être fixés par nous-même et personne d’autre. »

La Sarraz

En partenariat avec :

Des nouveaux portraits inspirants, directement dans votre boîte mail !

1-2x/mois, commencez votre journée de manière inspirante en recevant directement les nouveaux portraits publiés et soyez dans les premiers·ères à partir à la rencontre des Vaudoises et Vaudois !

Nous ne transmettrons en aucun cas votre e-mail à des tiers. Vous pouvez vous dés-inscrire en tout temps en cliquant sur les liens à la fin de chaque e-mail que nous vous envoyons.