Delphine

Dans mon activité de réaménagement d’intérieur, j’apporte un oeil extérieur pour aider les gens à se ré-approprier leur espace. Ma grande satisfaction, c’est quand les personnes que j’accompagne retrouvent leur autonomie et savent construire un intérieur qu’ils ont réfléchi eux-même, qui les fait se sentir bien.

Pour décorer leur chez-eux, avec les solutions « faciles » de grands magasins de meubles, j’ai l’impression que les gens ont perdu un peu de leur créativité. Par exemple, si vous cherchez quelque chose pour votre salle de bains, votre réflexe sera de vous rendre dans le rayon salles de bains. Alors qu’en fait, en faisant le tour du magasin d’abord, vous trouverez peut-être votre bonheur ailleurs, dans un rayon qui n’a rien à voir mais qui apporte quand-même une solution, qui plus est originale !

Je pense qu’une majorité d’entre-nous tente d’appliquer les formules toutes faites des catalogues, en achetant exactement les mêmes meubles et articles de décoration qu’on leur montre dans les publicités. Résultat, cela ressemble rarement à la photo et on est souvent déçu. Je propose plutôt de voir ces catalogues comme de l’inspiration, pas comme des recettes toutes faites à appliquer pour se sentir bien car cela ne marchera pas.

Ma mission est donc d’accompagner les gens dans cette quête d’autonomie pour qu’ils se sentent bien chez eux en construisant un intérieur qui leur ressemble, et pas comme ce qu’on leur a mis dans la tête.

Pour moi, le rapport aux objets est très important. Je fais partie des personnes qui pensent que les histoires qu’ont nos objets nous font du bien au quotidien. Quand on se sent seul ou qu’on a un petit coup de blues, on regarde un objet associé à des bons souvenirs et cela fait remonter du positif. On peut aussi partager les histoires avec les gens qui viennent chez nous.

J’ai des meubles ayant appartenu à ma grand-mère – heureusement, elle avait très bon goût en matière de design ! – et chaque jour je m’imagine les étapes de vie dont ils ont été témoins. J’ai retrouvé des photos de mon père jouant aux petites voitures sur le banc qui est dans mon salon, alors cela n’est pas juste un meuble, c’est une vrai source de souvenirs heureux.

J’ai grandi dans un environnement qui m’a rendue sensible à l’esthétique. Cela m’a fait réaliser qu’en fait, tout est régi par des « lois ». Il suffit de regarder la nature pour se rendre compte qu’elle ne fait pas pousser les choses n’importe comment. Beaucoup de créations humaines se basent sur ces principes, comme le nombre d’or par exemple. En aménagement d’intérieur, j’essaie d’utiliser ces principes pour aménager les pièces en respectant certaines proportions, en gardant du vide là où il faut, en groupant les teintes de manière harmonieuse… J’utilise ces principes comme des outils, des suggestions, et chacun·e se les approprie à sa manière, dans son état d’esprit du moment.

J’adore surtout le dialogue avec les autres. J’aime réfléchir avec eux, les aider à faire une sorte d’introspection, pour arriver à une solution ensemble.

Je travaille donc sur le design, mais surtout sur l’humain et la recherche de leur autonomie et c’est ça que je préfère !

Delphine, créatrice de Remue-Ménage

Précédent:

«

Autres histoires de Vaudois·es

Dans quelle localité souhaitez-vous vous rendre ?

Quel thème souhaitez-vous explorer ?

Card image Portrait

Delphine

« Je fais partie des gens qui pensent que l'histoire qu'ont nos objets nous font du bien au quotidien. Quand on se sent seul ou qu'on a un petit coup de blues, on regarde un objet et cela fait remonter du positif ! »

Lausanne

Card image Portrait confiné

Patricia

« Hier, j'ai réussi à ne pas regarder les infos. Ces dernières sont tellement pesantes, spécialement pour les gens de mon âge... »

Morges

Card image Article

Jean-Marc

« Le boulot ne me fait pas peur, mon moteur c’est l’adrénaline d’être toujours en mouvement et de tester de nouvelles choses. »

Cossonay

Card image Portrait

Baka

« Quand à cause de la guerre tu es en danger de mort en permanence, que tu dois fuir ton propre pays pour te réfugier ailleurs, c’est vraiment difficile à vivre. Je ne le souhaite à personne. »

Morges

Card image Portrait

Antoine

« Le plus important dans la vie ? Les autres ! Les amis, la famille, ceux de qui on s’entoure. »

Morges

Card image Portrait

Zoé

« Il y a bien-sûr parfois des petits moments où le moral n'est pas au top, par exemple après une compétition qui ne s'est pas déroulée comme prévu. Ma plus grande motivation dans ces moments-là, c'est d'analyser ce que j'ai fait de faux et de m'entrainer encore plus là-dessus. »

Villars-sous-Yens

Card image Portrait

Emilie et Jonas

« J’ai l’impression de ne pas vraiment travailler alors qu’on passe tout de même dix heures par jour six jours sur sept, et ça c’est plutôt bon signe ! »

Morges

Card image Portrait

Dora, Morges

« Si tout le monde prenait la peine et le temps de voir la même chose, il n’y aurait plus de guerre sur la Terre… »

Morges

Card image Portrait

Laetitia

« Quand on est dans l’ambiance du voyage, je ne sais pas si on est conscient de tout ce que l’on fait. Avec le recul, ça parait un peu fou, trois étudiantes seules dans une aventure pareille, je ne sais pas si on le referait ! »

Penthalaz

Avec le soutien de :

Vous êtes une entreprise ?
Made in Vaud cherche des soutiens pour pouvoir se développer.
Retrouvez toutes les informations ici !

Des nouveaux portraits inspirants inédits, directement dans votre boîte mail deux à quatre fois par mois !

Commencez votre semaine de manière inspirante en recevant directement les nouveaux portraits publiés et soyez dans les premiers·ères à partir à la rencontre des Vaudoises et Vaudois !

Nous ne transmettrons en aucun cas votre e-mail à des tiers. Vous pouvez vous dés-inscrire en tout temps en cliquant sur les liens à la fin de chaque e-mail que nous vous envoyons.